LIRES.org

Accueil de résidence

L’association LIRES s’est donnée pour objectifs d’impulser et de porter une dynamique autour de l’illustration sur le territoire. Elle a donc mis en place des résidences en développant des partenariats selon les dispositifs initiés par :

La Drac Occitanie qui contribue à l’aménagement culturel du territoire par le financement de projets de résidences de territoire visant à créer une présence artistique dans les milieux ruraux isolés.

Le Pays Portes de Gascogne dans sa cherche à expérimenter de nouvelles formes d’attractivité, et de médiation artistique, à travers deux parcours artistiques : depuis 2012 « Art et Environnement », depuis 2016 « street-art / art contemporain ».

Le Pays Portes de Gascogne a entamé un décloisonnement de ses approches territoriales : culture, tourisme, environnement, mobilité … Ainsi le projet culturel croise ses problématiques avec le projet de développement durable initié dès 2010 par le Pays, avec notamment l’impulsion par le Conseil de Développement du projet Art et Environnement en 2012. Ce parcours d’œuvres s’inscrit à la croisée de la culture, du tourisme, et des enjeux environnementaux.

C’est ainsi que le Pays Portes de Gascogne porte un projet d’itinérance culturelle et touristique à l’échelle de son territoire intégrant les enjeux environnementaux liés à la sensibilisation des publics, et à des mobilités alternatives.

Ce projet s’inscrit également dans la démarche slow tourisme impulsée par le Comité Départemental du tourisme du Gers.

La communauté de communes Bastides de Lomagne dans le cadre de sa politique culturelle et touristique, s’étant saisie du thème de l’illustration pour en faire une distinction visible sur l’ensemble de son territoire.

La commune de Sarrant dans le cadre de son projet Sarrant, village de l’illustration.

  • une approche politique qui permet de cerner les besoins et les enjeux du territoire,
  • une contribution à la diffusion de la création d’un artiste sur un territoire donné,
  • une présence artistique auprès des habitants par la création, la diffusion et la pratique artistiques adaptée au projet du territoire et à ses attentes.

L’agence Occitanie Livre & Lecture dont le dispositif « bourses de résidence » est venu dès 2018 s’ajouter à celui des « bourses d’écriture et de création ».

La résidence est à la fois un temps de création pour l’illustrateur et un temps de rencontre avec les publics vivant sur un territoire donné. L’objectif du dispositif est de favoriser la circulation des illustrateurs sur ce territoire. La priorité sera donnée aux territoires les plus éloignés ou déficitaires en matière culturelle. La résidence propose un espace propice à la création et par ailleurs, en tant que dispositif immersif en interaction avec les territoires et leurs habitants, constitue un moyen de replacer l’illustrateur au sein de l’espace public.

Les projets artistiques et culturels doivent être construits en commun : lieu d’accueil, auteur, l’agence Occitanie Livre & Lecture.

Les principes d’une résidence de territoire :

  • une approche politique qui permet de cerner les besoins et les enjeux du territoire,
  • une contribution à la diffusion de la création d’un artiste sur un territoire donné,
  • une présence artistique auprès des habitants par la création, la diffusion et la pratique artistiques adaptée au projet du territoire et à ses attentes.

L’agence Occitanie Livre & Lecture dont le dispositif « bourses de résidence » est venu dès 2018 s’ajouter à celui des « bourses d’écriture et de création ».

La résidence est à la fois un temps de création pour l’illustrateur et un temps de rencontre avec les publics vivant sur un territoire donné. L’objectif du dispositif est de favoriser la circulation des illustrateurs sur ce territoire. La priorité sera donnée aux territoires les plus éloignés ou déficitaires en matière culturelle. La résidence propose un espace propice à la création et par ailleurs, en tant que dispositif immersif en interaction avec les territoires et leurs habitants, constitue un moyen de replacer l’illustrateur au sein de l’espace public.

Les projets artistiques et culturels doivent être construits en commun : lieu d’accueil, auteur, l’agence Occitanie Livre & Lecture.

Le Pays Portes de Gascogne dans sa cherche à expérimenter de nouvelles formes d’attractivité, et de médiation artistique, à travers deux parcours artistiques : depuis 2012 « Art et Environnement », depuis 2016 « street-art / art contemporain ».

Le Pays Portes de Gascogne a entamé un décloisonnement de ses approches territoriales : culture, tourisme, environnement, mobilité … Ainsi le projet culturel croise ses problématiques avec le projet de développement durable initié dès 2010 par le Pays, avec notamment l’impulsion par le Conseil de Développement du projet Art et Environnement en 2012. Ce parcours d’œuvres s’inscrit à la croisée de la culture, du tourisme, et des enjeux environnementaux.

C’est ainsi que le Pays Portes de Gascogne porte un projet d’itinérance culturelle et touristique à l’échelle de son territoire intégrant les enjeux environnementaux liés à la sensibilisation des publics, et à des mobilités alternatives.

Ce projet s’inscrit également dans la démarche slow tourisme impulsée par le Comité Départemental du tourisme du Gers.

La communauté de communes Bastides de Lomagne dans le cadre de sa politique culturelle et touristique, s’étant saisie du thème de l’illustration pour en faire une distinction visible sur l’ensemble de son territoire.

La commune de Sarrant dans le cadre de son projet Sarrant, village de l’illustration.

Parcours thématique autour du Z à travers les quartiers de Sarrant

Cette fresque, réalisée à la chaux, se situe à l’entrée du village médiéval de Sarrant. Elle naît d’une démarche participative et d’une question centrale : qu’est ce qui nous rassemble ? Dans le passé, aujourd’hui et à l’avenir, comment se créent la rencontre et les moments de convivialité ?

En 2017 - Résidence de territoire en milieu rural à Sarrant et dans la communauté de communes Bastides de Lomagne Illustrateur retenu : Hugo.36

L’œuvre demandée à l’illustrateur en résidence Hugo Chaure (Point 36) visée à prendre appui sur les caractéristiques du paysage et des activités économiques locales afin de produire une illustration représentative du territoire des Bastides de Lomagne. Pour réaliser ce travail Hugo Chaure a sillonné le territoire seul ou accompagné afin de repérer les caractéristiques relatives à cette « commande ».

Il a enrichi le territoire de 3 créations illustrées : 2 fresques, l’une à Sarrant, l’autre à Mauvezin et d’une carte illustrée des randonnées en Bastide de Lomagne.

En 2018 - Résidence de territoire en milieu rural d’Illustrateur ou auteur/illustrateur à Sarrant et dans la Communauté de Communes « Bastides de Lomagne » (32) - Thématique : « Les gens de Bastides de Lomagne »

Illustratrice retenue : Valérie Dumas

la thématique choisie « Les gens de Lomagne » vise à prendre appui sur la population, les gens, leurs activités… et favoriser le lien par l’illustration entre ceux d’ici et ceux d’ailleurs.

Ce travail de résidence a donné lieu à une restitution sous forme d’exposition sur les murs de la « Grande Galerie » et d’un journal de résidence édité par Lires et offert à tous les habitants.

En 2019 – Résidence de territoire en milieu rural sur la thématique Genre et travail

Illustratrice retenue : Valérie Dumas

Le thème, genre et travail, n’a pas été choisi au hasard, le déclencheur  fut  la réflexion initiée par les enseignantes des deux écoles locales, abordant la question des métiers, du genre et de l’égalité homme/femme et qui découvrent que les stéréotypes sont déjà inscrits dès l’enfance.

Ce travail de résidence a donné lieu à une restitution sous forme d’exposition « C’est mon job ! Genre et travail» à la Maison de l’Illustration. Dans cette exposition se croisent illustration, photo et son.

Elle est accompagnée d’un porte-folio de cartes « C’est mon job ! Genre et travail »

Valérie Dumas : « Je ne connaissais pas les Gens de Lomagne, et pas davantage le Gers. Mais réfléchir à l’aventure que représente une résidence de territoire est suffisamment enthousiasmant pour avoir envie d’aller y voir de plus près. Accueillie au sein de ce village qui compte moins de 300 habitants, avec mon atelier dans La Maison de l’Illustration, j’ai posé mes valises, rapidement à l’aise même s’il a fallut un peu de temps pour savoir quelle forme prendrait la restitution de mon travail. Il y a eu beaucoup de rencontres et d’échanges. Cela me convenait parfaitement. Je traçais mes marques petit à petit (une résidence offre ce luxe du temps) avec l’idée que ma présence au village devait être aussi l’occasion de sensibiliser et impliquer les habitants à cet art de l’illustration. Sarrant est, très officiellement, Village de l’illustration ! et chacun devait se sentir invité à découvrir, voire participer de cet élan. (Chaque été à Sarrant, s’épanouissent Les Estivales de l’Illustration. Des masterclasses réunissant des illustrateurs où se croisent des techniques et des horizons variés. Une grande fête de l’illustration !). Au fil des rencontres, creusant le sillon de mon thème de résidence « Gens de Lomagne », je me suis demandé ce que signifiait « être de quelque part », et j’ai bien sûr posé des questions in situ. C’est finalement une cinquantaine de portraits à l’encre qui ont émergés, et autant d’avis sur cet ancrage au territoire. Je suis, aujourd’hui encore, très surprise du résultat, car cette technique, qui s’est imposée assez naturellement, était loin de m’être familière. »

Valérie Dumas : « J’ai rencontré quatorze femmes et hommes, quatorze métiers, quatorze personnalités, qui ont accepté de me parler de leur parcours, des choix qu’ils ont fait, de leurs outils, de leur expérience liée au genre (c’est quoi cette bonne femme dans un métier d’homme ?!). J’ai senti beaucoup de passion, ce n’est pas si courant et de cela aussi j’avais envie de rendre compte. Bien sûr, ils  ne représentaient pas les presque quatre-vingt familles de professions répertoriées, mais ils faisaient corps avec leur métier et j’ai saisi leurs histoires singulières, leurs propos, comme des occasions d’interroger plus largement la relation au travail, aux choix, aux autres. »

Lire : https://lejournaldugers.fr/article/30673-fin-de-residence-a-la-maison-des-illustrations-de-sarrant-par-lartiste-valerie-dumas

En 2020 – 2021 Résidence de territoire : Parcours thématique autour du Z à travers les quartiers de Sarrant

collectif retenu : Collectif Superbrut.es

Les objectifs de la résidence de territoire visent à construire une relation artistique entre les habitants de centre bourg et les habitants des « quartiers » de la commune de Sarrant. A l’issu de résidence, l’oeuvre réalisée proposera une nouveau point d’ancrage de l’illustration sur le territoire de la Communauté de Communes Bastides de Lomagne et a pour vocation de s’inscrire au sein des itinéraires artistiques du Pays Portes de Gascogne .

Ainsi l’œuvre finale présentée dans le bourg centre sera la résultante d’un processus créateur dont les étapes de réalisation seront exposées dans chaque quartier, source d’inspiration.

Résidence de création en Occitanie à l‘initiative de Régis Lejonc, illustrateur

Régis Lejonc : « Je soumets ma candidature à la bourse de résidence en Occitanie octroyée par Occitanie livres & Lectures pour 2021. Cette bourse sera un soutien financier important au projet, à mes recherches et ma documentation sur le territoire d’Occitanie, un temps de travail incompressible et indispensable jamais rémunéré par les éditeurs.

Le projet de création est un album illustré destiné à un public à partir de 10 ans et plus.

Le titre provisoire du projet est « LES YEUX FERMÉS »

Le texte a été écrit par Philippe Crône qui est animateur et formateur de profession depuis de nombreuses années, spécialiste de la maladie d’Alzheimer.

J’en serai l’illustrateur. Je compte traiter ce texte sous une forme narrative hybride mêlant illustration pleines pages et bande dessinée, comme j’ai pu le faire dans le passé sur certains albums (Kodhja, Oddvin, Le jardin du dedans-dehors ou plus récemment Fechamos). Il s’agit d’un travail de dessin au feutre dans un style ligne claire et une mise en couleur par ordinateur.

La résidence sera portée et accompagnée par l’association Lires située à Sarrant dans le Gers et me permettra de réaliser plusieurs actions sur mon temps de présence sur le territoire.

L’association Lires offrira donc toutes les facettes de son expérience pour accompagner au plus près les besoins de Régis Lejonc dans la création de cet ouvrage ».

 

Ce projet se veut avant tout une belle aventure éditoriale collective qui se construit par l’enrichissement individuel et collectif de tous ses membres : l’auteur Philippe Crône, l’illustrateur Régis Lejonc, la librairie des territoires l’éditeur, les médiateurs l’association Lires et la médiathèque départementale du Gers, L’association Lamis, la librairie-tartinerie de Sarrant, les lecteurs professionnels, aidants, famille, enfant,…et tout partenaires qui permettront la création de ce livre, outil de médiation plus que nécessaire pour toute personne confrontée à la maladie Alzheimer.