La Librairie Tartinerie Rotating Header Image

#1 Yamen Manai

L’AMAS ARDENT – Yamen MANAI – Elyzad

l'amas

Toute l’équipe de la librairie est heureuse de vous faire découvrir le troisième roman de Yamen Manaï, L’ AMAS ARDENT un texte qui nous a particulièrement touché de part sa qualité littéraire et son humour,

Le Don, apiculteur, découvre ses abeilles sauvagement assassinées, la tristesse et la révolte de cette macabre découverte vont l’obliger à regarder le monde en face, à sortir de son isolement, et à mener une enquête qui l’emmènera bien au-delà de ce qu’il aurait pu imaginer. Le parallèle que l’on peut établir entre le sauvetage de ses « filles », symbole de vie et l’avenir d’un pays arabe face à la montée du fanatisme religieux est sans équivoque. Yamen Manaï qui dit avoir assez de pudeur pour ne pas nommer «ce pays imaginaire» où se déroule l’action nous offre ici un conte poignant. L’intrusion d’un ennemi dans les ruches du Don et le combat que celui ci doit mener pourrait être celui de la Tunisie au lendemain de la révolution.

C’est avec joie que nous avons appris mercredi 11 Octobre, que L’amas ardent c’est vu attribué le Prix des cinq continents de la Francophonie 2017 à la Foire du livre de Francfort. Nous sommes d’autant plus honoré de participer grâce à Livre{z}-vous à sa diffusion et de vous le remettre avec toute notre amitié.

 

yamen-2016_0Né en 1980 à Tunis, Yamen Manai vit à Paris. Ingénieur, il travaille sur les nouvelles technologies de l’information. Les éditions elyzad ont publié en poche son premier roman La marche de l’incertitude (2010), Prix Comar d’Or en Tunisie, Prix des lycéens Coup de cœur de Coup de Soleil en France.
Son deuxième roman La sérénade d’Ibrahim Santos (2011) a obtenu le Prix Alain-Fournier, le Prix de la Bastide du Salon du livre de Villeuneuve-sur-Lot et le Prix Biblioblog ; il a été traduit en Allemagne (Austernbank verlag).

Paraît en 2017 L’Amas ardent qui reçoit à Tunis le Prix Comar d’Or. Il obtient également en France le Prix des cinq continents de la Francophonie 2017, le Prix Maghreb de l’ADELF et à la Réunion, le Grand Prix du Roman Métis.