Des nouvelles de la planète avril 2020

Chers compagnons et chères compagnes de route

Un petit mot en ce mitan d’avril qui continue de sentir le confiné pour vous donner des nouvelles de l’entre-deux quelque peu trouble dans lequel nous nous trouvons. Alors que les iris qui bordent la librairie offrent ces jours-ci leurs plus belles fleurs et, qu’à l’intérieur, les toiles d’araignée baignées de lumière non jamais été aussi fantasmagoriques, les livres s’ennuient de vous et nous aussi.

Depuis quelques semaines, un thème cher à la librairie, la transition, est plus que jamais d’actualité. Cette idée, nous la mettons intimement en pratique, au niveau même de l’équipe, avec l’arrivée d’Hélène en novembre aux côtés d’Alix et Claire et le départ progressif de Catherine et Didier. Ces changements ne modifient pas les grandes lignes du projet de la Librairie-Tartinerie où nous envisageons l’écrit, et le livre en particulier, comme outil de discernement pour « mieux voir le monde » et pour (se) grandir, soi-même et les autres. Où l’illustration est à la fois forme de communication, média d’éducation, d’information et de divertissement. Où la rencontre – dans et hors les murs – et la mobilisation des ressources locales constituent le chemin pour, ensemble, construire le monde de demain. Difficile pour le moment de faire vivre ce projet… Cette période que nous vivons charrie sont lots de changements dans les vies de chacune et chacun et, surtout, dans nos relations les uns aux autres.

Depuis la fermeture mi-mars et l’annulation des événements auxquels nous devions participer, nous retournons beaucoup de questions dans tous les sens. Alors qu’actuellement vous êtes certainement nombreux à avoir peut-être plus de temps pour lire et davantage besoin de livres pour aider à se projeter ou à s’évader, nous sommes complètement absents. Quel paradoxe… Et quel comble pour la librairie ! Quels choix nous laissons-vous nous qui passons notre temps à égrener les innombrables raisons de lutter contre Amazon, de privilégier « sa » librairie indépendante (et les autres commerces de proximité !), de préférer la matérialité du papier aux promesses du numérique… ? La quasi-totalité de la « chaîne du livre » est à l’arrêt et les commandes sont fortement ralenties voire suspendues pour la plupart des éditeurs. Les diffuseurs et les distributeurs ont interrompu le travail de leurs représentants et fermé les canaux classiques d’expédition des livres. Mais les livres ne manquent pas à la librairie… Ne pourrions-nous expédier des livres par La Poste, organiser des livraisons ou mettre en place un système de retrait à la librairie ? Nous mettre en cheville avec des commerces alimentaires pour assouvir votre soif de lecture ? Tout cela, que certains de nos camarades libraires expérimentent (dans des contextes moins ruraux que le nôtre…), ne nous a pour le moment pas semblé raisonnable pour celles et ceux qui n’habitent pas en proximité de la librairie au regard des restrictions de déplacement (pour vous et pour nous) et des mesures sanitaires imposées. Mais, le confinement se prolongeant d’un mois, des moyens pour faire parvenir des livres jusqu’à vous, dans les communes environnantes, sont à inventer et si vous êtes intéressés pour en discuter, vous êtes les bienvenu.e.s.

Depuis mi-mars, les livres s’ennuient de vous et nous aussi ! (DR)

Constatant que les stimulations radio, vidéo, numériques, sur les réseaux sociaux, etc., fusaient dans tous les sens, nous avons jusqu’à présent été réticents à rajouter de nos décibels à la cacophonie générale… Mais depuis trois semaines, nous n’avons pas fait qu’écouter les oiseaux et les infos ! Outre un superbe chantier « administratif » qui s’est ouvert pour essayer de passer au mieux la période de fermeture, nous prenons soin de nous et de nos proches ; nous en profitons pour faire du rangement ; pour lire plein de choses à discuter avec vous dès que cela sera de nouveau possible ; pour imaginer de beaux moments à vous proposer quand nous pourrons nous réunir (notamment une présentation en bonne et due forme des changements dans l’équipe de la librairie, à l’occasion d’une fête de la transmission…) ; pour réfléchir à l’après…

En fait, nous nous languissons déjà ferme de vous revoir à la Librairie-Tartinerie, avec ce petit fond de culpabilité de ne pas être plus présents pour vous en ce moment. Nous allons commencer à mettre des petites chroniques de lecture sur la page Facebook de la librairie que nous pouvons aussi vous faire suivre par mail si vous êtes intéressé.e. Si, vous aussi, vous désirez partager quelques lignes, n’hésitez pas à nous les envoyer, nous les publierons. Cela n’aura pas le même goût qu’une tartine au chocolat ou qu’une discussion de visu ou glanée au passage mais cela aura au moins le mérite de vous rappeler que nous pensons à vous et que nous espérons que tout va pour le mieux là où vous êtes.

Au plaisir de se revoir

L’équipe de la librairie

NB : La préparation des Estivales de l’Illustration bat son plein mais la décision de maintenir ou pas l’édition 2020 (qui doit avoir lieu du 15 au 19 juillet) sera prise après les annonces gouvernementales du 11 mai.

Catégorie : A la librairie | Tags: | Publié le 14 avril 2020

Les commentaires sont fermés